DÉFINITION ET OBJECTIF S.M.A.R.T.

L’objectif donne un but à ce que l’on veut accomplir. Il permet de rechercher les solutions et actions à entreprendre.

L’Objectif SMART :

En PNL (Programmation neurolinguistique), l’objectif répond à plusieurs unités, je vais vous présenter l’Objectif SMART qui va vous permettre de bien structurer chacun de vos objectifs :

objectif smart infographie Définir ses objectifs en 5 lettres !

S : Simple / Spécifique :

L’objectif doit être compréhensible et défini de manière spécifique, c’est à dire :

  • Sans incertitude
  • De façon précise

De cette façon, il pourra être réalisé sans complication pour atteindre son but.

Il devra être prononcé sans négation, de manière positive.

Par exemple, on pourra dire : « Je veux devenir indépendant en tant que graphiste et je me donne 6 mois pour y arriver. »

On ne pourra pas dire : « Je veux devenir indépendant. »

M : Mesurable :

Pour savoir si l’objectif est atteint, il doit être mesurable, c’est à dire :

  • Trouver une unité de mesure
  • L’analyser

Par exemple on pourra dire : « J’ai 6 mois pour devenir graphiste indépendant et 8 heures par semaine pour y arriver. »

Ces informations permettront de se motiver et de savoir si l’on a accompli son objectif.

A : Acceptable :

L’objectif doit rester raisonnable.

Par exemple on pourra dire : « J’ai un 1 jour par semaine, en cumulant mes heures libres, pour me consacrer à devenir indépendant et je dispose de conseils sur des sites internet sur ce sujet pour y parvenir. »

R : Réaliste / Atteignable / Ambitieux :

Un objectif doit être à la portée de ses capacités qu’elles soient, au niveau de ses compétences, ses moyens financiers, sa motivation. C’est une partie qui peut parfois être difficile à mettre en place car nous ne sommes pas forcément sûrs de nos capacités, c’est d’ailleurs ici qu’il va falloir se donner de la motivation dans la mesure du possible.

Par exemple on pourra dire : « Je suis capable d’écouter, de lire et de comprendre les conseils que l’on me donne et de les mettre en place. J’ai des compétences en graphisme. Je serai disponible au moins 8 heures par semaine. »

On ne pourra pas dire : « J’ai quand même pas mal de chose  prévues cette semaine… je ferai au mieux » ou « Je ne connais rien au graphisme mais je suis motivé. »

Dans ce dernier cas, vous êtes trop ambitieux et cela risque fortement de ne pas être réaliste, même si vous arrivez à devenir indépendant, sans une stratégie pour votre affaire, sans un minimum de compétences ou un peu d’expérience, rien ne sera sûr pour vous à long terme.

T : Temporel :

L’objectif doit avoir un ou plusieurs indices temporels :

  • Date d’exécution
  • Délais
  • Étapes
  • Date de finalisation…

Par exemple on pourra dire : « Je commence samedi de 14h jusqu’à 17h et je continue si je n’ai pas fini dimanche de 14h à 17h, donc j’ai 2 jours sur lesquels je vais travailler deux demi-journées. »

Là c’est super précis et tant mieux ! Car vous savez vraiment à quoi vous en tenir, cela vous motivera d’autant plus.

Cas pratique

Prenons un exemple d’objectif :

 « Créer un logo pour mon entreprise indépendante, facilement, en moins de 2 heures avec un logiciel gratuit ou professionnel »

Analysons ensemble l’objectif :

Nous pouvons voir qu’il est très spécifique puisqu’il est défini par un nombre « un logo » et un temps donné « en moins de 2 heures » donc aussi mesurable, tout en étant « possible à réaliser » et avec un « logiciel gratuit ou payant ». On peut le juger acceptable et réaliste puisqu’il existe des logiciels gratuits ou payants et que dans votre cas vous pouvez suivre un cours vidéo sur Internet qui explique comment créer un logo d’entreprise dans un laps de temps « d’une à deux heures » permettant une prise en main et une mise en pratique correcte selon le formateur. Pour conclure, l’objectif est aussi temporel puisque c’est un logo à créer en « moins de 2 heures ».

A vous de définir votre objectif 

Maintenant que vous savez définir votre objectif et que vous avez normalement une idée, vous pouvez, à votre tour, en remplaçant mes exemples, mettre en place votre objectif principal pour devenir indépendant.

DÉFINIR DES OBJECTIFS SECONDAIRES

Votre objectif principal étant défini, il ne vous reste plus qu’à définir des objectifs secondaires.

Pourquoi devrais-je établir des objectifs secondaires ?
La première raison est l’importance et la quantité de travail que vous allez devoir réaliser pour parvenir à votre objectif principal. Si votre objectif principal nécessite beaucoup de travail et de temps, il vous faut vous organiser pour y parvenir sans mauvaises surprises. Le plus simple pour créer cette organisation est de déterminer les objectifs secondaires vous permettant d’atteindre votre objectif principal.

Pour établir vos objectifs secondaires je prendrai un exemple simple :
Vous vous trouvez en face d’une montagne et vous voulez monter au sommet en 2 jours de marche.

C’est votre objectif principal.

Pour y parvenir vous pouvez, par exemple,  déterminer les étapes et les besoins importants pour votre objectif principal :

    1. Vous allez commencer peut-être par identifier un point de départ et un point d’arrivée de la première journée.
    2. Il vous faudra préparer le matériel nécessaire (tente, chaussures de montagne, sac de couchage, trousse de premier secours…) pour entreprendre votre séjour et notamment pour cette première journée.
    3. Vous allez aussi déterminer vos besoins en nourriture et eau pour cette première journée.
    4. Il sera primordial de prévoir une carte pour vous orienter, voir de demander à un guide de vous accompagner si vous n’avez pas l’habitude de ce genre de « défi ». Vous pourrez par ailleurs lui demander conseils sur ce qu’il sera nécessaire pour ces 2 jours, il vous confirmera certainement si votre timing sur 2 jours est bon ou vous dira qu’il faut peut être en prévoir 3 car vous débutez dans ce genre d’expérience.
    5. Vous déterminerez les éventuels lieux de passages pour profiter de la vue, éviter les côtes trop raides et dormir près d’un refuge ou dans une zone connue par les guides de montagne…
    6. Vous déterminerez aussi votre point d’arrivée au sommet de la montagne durant la deuxième journée afin de profiter d’un panorama exceptionnel et pourquoi ne pas prendre un appareil photo pour rendre cette journée inoubliable…
    7. Peut -être qu’il serait bon de demander à un ou une ami(e) de vous accompagner si vous n’avez pas de guide ou si cette personne peut apprécier cette aventure. Vous pourrez peut être aussi en profiter pour partager les frais de transport…
    8. Pour parfaire, il vous faudra prévoir le retour et tout ce que cela implique…
    9. Peut-être qu’il sera intéressant de regarder la météo avant de partir icon wink Définir ses objectifs en 5 lettres ! .
    10. Ou encore pour des mesures de sécurité, cela ne coûtera rien de prévenir votre entourage…

Je pense que vous avez compris le principe. Définir des objectifs secondaires vous permettra de mieux cerner vos besoins et d’avoir une vue d’ensemble pour atteindre votre objectif principal. De plus, cela va vous permettre de définir des points plus ou moins importants voire indispensables à votre objectif principal.

Je vous ai montré dans mon exemple de multiples points. Certains peuvent être identifiés comme des objectifs secondaires (la première journée, la deuxième journée, prendre de jolies photos, etc…) ; d’autres points seront là simplement pour vous organiser et vous simplifier l’expédition. Mais si vous ne mettez pas en place ces objectifs secondaires, vous prenez de grands risques en partant tel quel du pied de cette montagne.

Conclusion

Il ne vous reste plus qu’à réutiliser la méthode S.M.A.R.T. pour définir votre objectif principal et vos objectifs secondaires et à noter le reste afin de rendre votre parcours plus facile et agréable.

Vous avez donc avec tout cela, une vision plus claire pour mettre en place vos objectifs n’est-ce pas ?